.
.:bootlab:.

bootlab e.v.
gerichtstr 65
13347 berlin/germany
bootlab at bootlab dot org

mission -->
events -->
projects -->
members -->

2008 -->
2007 -->
2006 -->
2005 -->
2004 -->
2003 -->
2002 -->
2001 -->
2000 -->

>>43characters >> -->
>_silent_night>43characters >> silent night -->
"north avenue club" -->
gemeinsam utube gucken (test event) -->
nerd-prostitution -->
speaking books -->
the oil of the 21st century -->
screenings -->
open source tools in design education -->
radio bar -->
radiobar -->
amerikanische botschaft -->
in absentia -->
pirate cinema -->
reboot.fm -->
bar im radio -->
attachment -->
copy cultures -->
bootlab raum 3 -->
kino raum 3 -->
real -->
last tuesday -->



This project has been funded with support
from the European Commision.
<-- back

                                                           Sunday, July 22, 8 pm
                                                            Pirate Cinema Berlin
                                                          Tucholskystr 6, 2nd fl

                                                 Mourir à 30 ans (Romain Goupil)
                                                            1982, 97 min, 705 MB
                                                     Französisch ohne Untertitel

                                                                         Vorfilm
                                                                  G comme Gauche
                                                                (Gilles Deleuze)

                                                                        Nachfilm
                                              Jonas qui aura 25 ans en l'an 2000
                                                                  (Alain Tanner)

                                                                      Free entry
                                                                    Cheap drinks
                                                                    Copies to go

================================================================================
La troisième leçon de français
================================================================================

"Anne Sylvie. Mourir à 30 ans. Ce film, c'est un peu son histoire. Elle était
grande, belle, brune, étudiante, militante, elle s'occupait des lycéens. En
1966, c'est elle que j'ai rencontré. C'est elle qui a été chargée de notre
formation théorique et pratique. C'est d'elle que je fus secrètement amoureux,
et je crois bien que je n'étais pas le seul. Elle était grande, belle, brune,
elle et morte, elle s'est suicidée.

Dominique. Mourir à 30 ans. Ce film, c'est un peu son histoire. J'étais devenu
militant, et ce fût le premier lycéen que je fis adhérer au lycée Condorcet. On
était devenu inséparable. On préparait tous nos coups ensemble. Un jour, au
retour d'un congrès, il est mort dans un accident.

Pierre Louis. Plus tard, j'étais devenu assistant dans le cinéma. Je remarquais
Pierre Louis, qui faisait le tour des productions comme courcier. C'était un
ancien militant. J'ai tout fait pour qu'il rentre dans le cinéma. On a réussit,
il est devenu assistant monteur. Puis un soir, il s'est suicidé.

Le 23 mars 1978. Les parents de Michel m'avertissent qu'il avait disparu, en
laissant papiers et argent chez lui. Je frémissais. Michel, c'est toute mon
histoire politique, c'est mon seul copain, celui avec qui, depuis 1966, j'ai
partagé le plus de moments de notre vie militante. Des années et des années de
projets, de rêves, d'illusions. Des centaines de reunions. Toutes les
manifestations. Michel et moi, pendant toute cette periode, nous n'étions qu'un.
C'est pourquoi j'ai expliqué à sa famille qu'il avait du partir sur un coup de
tête, pour une autre aventure. Je comprenais tellement qu'il ait voulu
disparaître, car moi aussi, le 23 mars, je voulais m'enfuir.

Quelque jours auparavant, j'avais rencontré Francis. Une superbe demoiselle,
blonde et tout. Je l'aimais immédiatement comme un fou. Ambassade des États
Unis, visa pour la fuite. L'ambassade. Si elle savait que quelques années
auparavant, avec Michel, on avait attaqué le bâtiment à coups de cocktail
molotov. Oublier Paris, où tout me rappelle trop de souvenirs. Moi aussi, je
voulais disparaître, mais je ne suis pas parti. Quand il a disparu, je me suis
lancé sans relâche a sa poursuite. Il était forcement quelque part. Et moi, son
meilleur ami, il fallait que je le retrouve. Toutes les semaines de fausses
nouvelles, de fausses pistes, je ne voulais pas imaginer le pire. C'était
admettre la moitié de ma propre mort, ce qui est impossible. Et pourtant un
jour, on a eu confirmation et preuve de son suicide. Il était mort dans la nuit
du 23 mars 1978. C'est quand j'ai appris sa mort, en 81, que j'ai eu envie de 
raconter cette histoire, notre histoire."

================================================================================
Prochainement sur cet écran: Itinéraires d'un cinéfils (Serge Daney)
================================================================================

                                                                     ()
                                                                     ><
                                                            cinéma pirate berlin
                                                            www.piratecinema.org

<-- back